Sophie – Éducatrice Montessori

Bonjour à tous!

Aujourd’hui je souhaite partager avec vous ma première interview et vous faire découvrir le métier de Sophie. Sophie est une très bonne amie. Je suis immédiatement tombée sous le charme de ce qu’elle dégage lorsque nous nous sommes rencontrées. Sophie a un parcours qui sort de l’ordinaire. Elle est diplômée d’une école de commerce et a commencé sa vie professionnelle en entreprise. Mais elle s’est assez rapidement rendue compte qu’elle n’était pas passionnée par ce qu’elle faisait. Qu’elle s’était probablement trompée de voie. Elle a alors pris la décision de reprendre ses études pour devenir Éducatrice Montessori. Sophie est une personne qui m’inspire et avec qui j’ai la chance de beaucoup échanger. Elle est la première personne à m’avoir soutenue dans mon projet en acceptant de se prêter à une interview!

Je souhaite partager avec vous ce qui m’a le plus inspirée de notre échange et vous inviter à regarder la vidéo de son interview. J’espère que son interview vous inspirera autant qu’elle m’inspire! Comme vous le remarquerez probablement, j’ai une large marge de progression en ce qui concerne la vidéo et le montage, mais comme je pars de zéro je me permets de faire humblement appel à votre indulgence!

Ce qui ressort immédiatement lorsque je parle avec Sophie de son métier c’est qu’il la passionne profondément!

Malgré ses études dans un domaine éloignée de l’Éducation, on dirait qu’elle a toujours gardé en elle l’inspiration qu’elle a reçu de plusieurs professeur au cours de son cursus scolaire. Et lorsqu’elle a entrepris sa reconversion l’enseignement s’est « imposé » assez naturellement.
Dans la vision qu’elle a de son métier, Sophie nous parle de deux rôles essentiels: le rôle d’éducatrice – transmettre des choses aux enfants, leur faire passer la meilleure journée possible, et de les aider dans leur développement – et lien avec la famille, les parents. En ce qui concernent les responsabilités, Sophie mentionne la sécurité, une responsabilité pédagogique et de communication avec les parents.

Elle incarne selon moi profondément les qualités personnelles et compétences qu’elle mentionne comme étant des atouts pour exercer ce métier. Voici ceux qu’elle mentionne:
– un bon relationnel, un contact facile,
– une bonne capacité d’observation, une bonne capacité à prendre du recul et à regarder les choses dans leur ensemble,
– une ouverture sur le monde, une curiosité d’esprit, une capacité de remise en question à changer ses intérêts et à rester ouvert à ce qu’il se passe,
– à transformer ce que l’on apprend et ce que l’on connaît en quelque chose qui est à la portée des enfants,
– et enfin un amour de l’autre, un intérêt pour l’Homme.

La curiosité d’esprit c’est hyper important car les enfants sont très curieux naturellement

Le rôle de Sophie est de ne pas les endormir – ne pas endormir leur curiosité, et de leur apporter des chemins pour qu’ils trouvent leurs réponses.

Les journées de Sophie sont toujours différentes et pleines de surprises, car tout ce qui se passe découle de ce que les enfants amènent et de comment elle y répond. Le seul « inconvénient » qu’elle mentionne lors de notre discussion est que parfois il n’est pas possible de prendre de pause au cours de la journée car avec une classe il y a souvent un enfant qui a besoin de vous.

Comme vous l’avez déjà probablement senti, je suis déjà très sensible à l’énergie que Sophie dégage mais je dois dire qu’avec ses deux phrases elle me fait vraiment rêver!

« Tout ce que tu aimes, tout ce que tu es, a une place de ton travail »

« L’énergie que je porte le matin avec moi, la façon de m’habiller, les idées que j’ai, ma façon de parler, ce que j’ai envie de faire, tout ça tu l’apportes dans ton job »

En plus je mesure de plus en plus l’importance et l’intérêt du rôle d’éducateur/éducatrice dans la transmission des connaissances aux enfants, dans le fait de leur faire aimer l’école et aimer apprendre et qu’ils y trouver un plaisir profond, mais aussi dans le fait de les aider à trouver les outils pour leur développement intérieur, extérieur, social et global.

« J’ai l’impression de vivre un job qui est passionnant, qui est nouveau tous les jours, qui est extrêmement enrichissant, intéressant intellectuellement, qui est génial »

Pour conclure Sophie partage avec moi une phrase de Sénèque tu lui parles beaucoup:

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous ne les faisons pas c’est parce que nous ne les faisons pas qu’elles sont difficiles »

Une dose d’inspiration, pour commencer une reconversion, une remise en question. Pour oser aller voir ce qu’il se passe ailleurs, aller rencontrer quelqu’un…

Si vous avez été inspirés par l’interview de Sophie, je vous invite à vous rapprocher du réseau des Écoles Montessori. N’hésitez pas aussi à commenter la vidéo et à poser vos questions!

A très vite pour la prochaine interview.

Passionnément,

Camille

Contactez-moi en cliquant ici!

Podcast de l’interview:

Courte vidéo de présentation de l’interview:

2 commentaires sur « Sophie – Éducatrice Montessori »

  • Bonjour,
    J’ai beaucoup aimé cette interview, ayant moi-même le projet de me reconvertir dans le métier d’éducatrice montessori.
    J’ai quelques questions concernant le métier notamment la charge de travail, le temps de préparation en dehors des heures de classe? Si Sophie pouvait me répondre…
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir gratuitement le guide " 5 Clés pour Réapprendre à Rêver sa Vie "